Cours vétérans

Une pratique adaptée

Je pratique un art martial sans risque pour ma santé

A mon âge, jamais je n’aurai pensé réussir dans l’art martial. le Wa-Jutsu, méthode traditionnelle japonaise à but non compétitif, apparait dans sa forme extérieure comme un formidable moyen de défense à mains nues. C’est avant tout un art de vivre qui favorise l’épanouissement à chaque âge de la vie.

Une deuxième formule d’examen et de pratique existe pour les pratiquants de budo traditionnel. Formule qui s’adresse aux vétérans : pas de chutes violentes, pas de déplacements agenouillés.
L'accent est mis sur l'étude détaillée du contenu des techniques fondamentales, diverses respirations, concentration, stabilité physique et mentale, travail énergétique.

Les vétérans peuvent profiter de la mise en œuvre progressive de programme de «réhabilitation physique» pour lutter contre la sédentarité et les handicaps du vieillissement. Entretenir sa condition physique permet d’obtenir un bien-être dans tous les moments de la vie.

 

Le sens profond de l'art martial

Au Japon, comme en Chine, l’art martial se pratique toute la vie.
A partir de l’étude de la même technique, le jeune pratiquant exprime sa conception de l’art de manière démonstrative, voire spectaculaire alors que le vétéran exprime son expérience de la vie et de la sagesse qui caractérise cette période de l’existence.
Le corps n’est plus le référent, l’outil qui démontre et prouve, mais se retrouve au service de l’esprit et de la compréhension profonde de l’art vécu. Voilà pourquoi au Japon, un ancien pratiquant est respecté et admiré par les plus jeunes.